“La guerre, c'est la guerre des hommes ; la paix, c'est la guerre des idées.”

Victor Hugo (1802 - 1885)

Bienvenue en Arcadie

Vous êtes ici : Accueil > Débats > La démocratie à sens unique ?

La démocratie à sens unique ?

ShareThis

Le mardi 21 février 2012, le Conseil Constitutionnel a considéré que les 500 parrainages nécessaires à Marine Le Pen pour être candidate à la présidentielle devaient rester publics. La présidente du FN est déboutée de sa requête. Elle réclamait l'anonymat pour les élus locaux qui souhaitent la parrainer mais qui ont peur des représailles... Les sages ont respecté la loi (dont nous ferons un rappel). Est-ce que seules les familles politiques majoritaires peuvent être représentées aux élections présidentielles ? Des intellectuels, des politiques, des citoyens, ont dénoncé la décision même s'ils n'adhérent pas aux idées du FN. D'un côté, la démocratie est appliquée et respectée. De l'autre, elle fait l'impasse d'un électorat réel et existant. Les sondages placent Marine Le Pen en troisième position au premier tour. Est-ce démocratique d'ignorer cette catégorie d'électeurs ? Est-ce une manière de préserver la démocratie que d'empêcher la candidature de la représentante de l'extrême-droite dans notre pays ? Des questions à débattre ensemble.

Poursuivre le débat

Ce débat a eu lieu le 16/03/2012 à Le Havre. Vous pouvez continuer à échanger sur le sujet.

Compte-rendus

Interventions

_avatar_30

GRANIER

lundi 05 mars 2012 17:47:30 +00:00

Bonjour,

Pourquoi parle t-on de ce probléme cette année ?
Alors que le probléme est récurant à chaque élection présidentiele, déjà en 2007 Nicolas Dupont-Aignan n'avait pas réussi à obtenir ses signatures et peut-être d'autres.
Marine Le Pen aurait-elle plus de mal à trouver ses signatures ?
Son pére avait déjà soulevé le probléme dans le passé, il faut dire que le FN s'est restructuré, il a perdu pas mal de cadres, ce serait peut-être une des causes, des difficultés accrues.
De toute façon, de nombreux petits candidats on le même probléme, comme Corinne LEPAGE ou Christine BOUTIN, un candidat écologique menaçait de faire la gréve de la faim.

Les élus subiraient des pressions, il y a la peur de la vindicque populaire, ou des menaces de leur partis respectifs, d'avoir donné des arrainages à des candidats qui ne sont pas dans le politiquement correct.

_avatar_30

Jacques

mercredi 05 décembre 2012 12:25:47 +00:00

Si le peuple est un, la démocratie sera forcément à sens unique, le pouvoir ultra-concentré ; ici, le génie de la séparation des pouvoirs, ce n'était pas d'avoir inventé la zizanie ou la bobardise : c'est d'avoir brisée l'action administrative en trois temps sécables...court terme, long terme, transition : il s'agissait ni de totalement perdre de vue le but rêvé, ni de s'installer dans le provisoire, ni de faire n'importe quoi...ni tourner en rond autour son joli petit nombril !...
La péremption des mandats électoraux par 5 ou 7 ans, ce n'était pas le droit délétère de choisir le plus mauvais à chaque fois : c'était d'abord le droit de changer d'avis.
Quant aux assemblées, ce devrait permettre d'ouvrir les successions à qui n'était déjà le neveu ou le camériste du prince ; il n'appartenait qu'à la loi électorale d'ouvrir ou de fermer les possibles : vouloir aller au de-là du quincipartisme serait déraisonnable : le droit de penser par soi-même n'est pas le droit d'être personnellement représenté au gouvernement !

Participer au débat

Les champ marqués d'une * sont obligatoires

Marre de retaper vos coordonnées ? Créez un compte ! Créer un compte permet d'être averti des nouvelles contributions, d'être reconnu et donc de ne pas avoir à taper ses coordonnées pour participer aux débats.

Premier ouvrage des Cafés Citoyens

Où en est l'esprit démocratique aujourd'hui ?

La démocratie, c'est nous !

En savoir plus